www.econews.cd

Les barrières sont prévues pour faire respecter le couvre-feu

C’est finalement le lundi 22 février que les élèves de l’Enseignement primaire, secondaire et technique reprennent le chemin de l’école. Ainsi en a décidé le chef de l’Etat, après avis du Comité multisectoriel de la riposte contre le Covid-19. Toujours est-il que le couvre-feu, en vigueur depuis le 18 décembre 2020, reste maintenu à partir de 21h sur toute l’étendue de la République.

Après deux mois d’arrêt forcé des cours, les écoles et les universités ouvrent à nouveau leurs portes le lundi 22 février courant. C’est la grande décision prise par le Comité multisectoriel de lutte contre la pandémie de Covid-19 entérinée par le chef de l’Etat au cours de la séance de travail, vendredi dernier, au Palais de la Nation.

Cette décision est la conséquence de l’amélioration de la courbe épidémique de la deuxième vague de Covid-19 en RDC.

D’après le Secrétariat technique de riposte, les mesures prises par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, en décembre 2020 face à la deuxième vague ont porté leurs fruits. «Il s’observe actuellement une baisse sensible de cas de contamination », a dit le vice-Premier ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde Malamba.

Cependant, la pandémie n’étant pas encore été vaincue, l’observance des mesures barrières est indispensable, a ajouté le VPM Kan-konde. Par ailleurs, la mesure de couvre-feu de 21 heures à 5 h est maintenue.

Le Comité multisectoriel est constitué du secrétariat technique de la riposte, du gouvernement (ministères Intérieur, Santé, ESU et EPST), de la task-force présidentielle, de la Police nationale et de l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Pas de levée de couvre-feu

On espère donc qu’une autre décision mettant fin au couvre-feu pourrait intervenir dans les tout prochains jours. Dans différents milieux, la population aimerait voir le chef de l’État lever la mesure du couvre-feu ; au motif qu’il restreint la liberté des mouvements. Ce qui importe, c’est le renforcement des mesures sanitaires contre le Covid-19.

La décision de réouverture des écoles éloigne enfin l’ombre d’une année blanche.

Pour l’instant, le Comité multisectoriel de la riposte au Covid-19 a fait part d’un fléchissement de la courbe de contamination, malgré le variant virulent de Covid-19 apparu en Afrique du Sud.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas au 13 février 2021 est de 24.295, dont 24.294 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 693 décès (692 cas confirmés et 1 cas probable) et 15.298 personnes guéries.

A cette date, les statistiques rendent compte de «55 nouveaux cas confirmés, dont 32 à Kinshasa, 15 au Lualaba, 6 au Kongo Central et 2 au Nord-Kivu ; 447 échantillons testés ; aucun nouveau décès parmi les cas confirmés ; 81 nouvelles personnes sorties guéries dans les CTCo et parmi les personnes suivies à domiciles, dont 52 à la Tshopo et 29 à Kinshasa ».

Albert T.