www.econews.cd


Le bureau définitif du Sénat affiche complet. A l’issue de l’élection organisée, hier mardi 2 mars 2021, Modeste Bahati Lukwebo a été élu président du Sénat.

Les membres du bureau définitif de la Chambre haute du Parlement sont désormais connus. A l’issue du vote organisé par le bureau d’âge, hier mardi 2 mars 2021, Modeste Bahati Lukwebo a été élu président du Sénat avec 89 voix sur 98 sénateurs votants. Tandis que Samy Badibanga Ntita et Michel Shindani Kanyimbu, ont été élus, respectivement, vice-président et rapporteur du bureau définitif du Sénat.

Si le vote du président, du vice-président et du Rapporteur n’a pas posé problème, cela n’a pas été le cas pour les autres postes du bureau définitif (rapporteur adjoint, questeur, questeur adjoint).

Dans le but de départager les candidats, le président du bureau d’âge, Léon Mamboleo, s’est référé au Règlement intérieur du Sénat, afin d’organiser le deuxième tour de l’élection.

Aligné au poste de deuxième vice-président, le sénateur José Endundo s’est désisté au profit du sénateur Sanguma. Cela a permis au seul candidat restant d’être élu facilement.A l’issue du deuxième tour de l’élection, le sénateur Sanguma a été élu deuxième vice-président de la Chambre haute du Parlement, avec 85 voix.

Admise au deuxième tour de l’élection, la sénatrice Carole Agito Amela a obtenu 50 voix des suffrages exprimés par ses collègues sénateurs. Quant au poste de Questeur adjoint, il est occupé par Mme Kidima qui a obtenu 65 voix.

Dans son discours programme prononcé, le 1er mars devant les sénateurs, Modeste Bahati Lukwebo avait déclaré : «La Confiance que je sollicite auprès de vous ce jour est une charge. Je dois la mériter afin d’en rendre compte».

Pour ce qui estde son mandat, il a promis d’axer celui-ci sur plusieurs points. Il s’agit, notamment, de la transparence dans la gestion financière du Sénat ; la prise en charge des sénateurs et de leurs membres de familles; l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel administratif du Sénat, la production qualitative et quantitative des lois de la République.

Par ailleurs, le nouveau président de la Chambre haute du Parlement a pris l’engagement d’améliorer les rapports du Sénat avec le président de la République, l’Assemblée nationale, le gouvernement et les institutions provinciales.

Maintenant qu’il vient d’être élu président de la Chambre haute du Parlement, on ose croire que Modeste Bahati va matérialiser ses promesses faites lors de la campagne électorale. Une façon pour lui de gagner la confiance de ses pairs qui ont jeté leur dévolu sur lui en l’élevant à la tête du Sénat.
Après le vote et l’installation du bureau définitif, le Sénat a clôturé la session extraordinaire et attend l’ouverture de la session ordinaire du 15 mars 2021. Comme on peut le constater, les sénateurs n’ont pas eu le temps d’aller en vacances parlementaires.

A.T.